Accueil » Articles » Actualités » MASSY-ATLANTIS : 63 LOGEMENTS DESSINÉS PAR VINCEN CORNU LIVRÉS CET ÉTÉ

MASSY-ATLANTIS : 63 LOGEMENTS DESSINÉS PAR VINCEN CORNU LIVRÉS CET ÉTÉ


Situé à l’angle de la rue Emile Baudot et rue Jean-François de la Pérouse, le bâtiment s’élève sur 6 niveaux et se développe sur 4 477 m2 de surface plancher.

Architecte : Vincen Cornu Architecture
Maîtrise d’ouvrage : First Avenue

 

Agence d’architecture Vincen Cornu

Quelques mots de l’agence d’architecture Vincen Cornu

Situation et volumétrie

Situé au point le plus élevé de Massy-Atlantis, l’emplacement du projet a orienté l’implantation générale du bâtiment : deux volumes en R+6, séparés par une brèche, dessinent un front bâti le long de la rue Baudot et accentuent l’effet d’angle aigu ; un volume en R+5 accompagne les constructions existantes situées en contrebas sur la rue La Pérouse, et offre des vues lointaines en direction de Paris et du nord-est.

Sol et distribution

La forte déclivité du terrain a déterminé le principe des accès en rez-de-chaussée : une rampe, couplée à un emmarchement, permet d’atteindre une cour haute située au-dessus du parc de stationnement. Celui-ci émerge au niveau du rez-de-jardin et bénéficie ainsi d’un éclairement naturel. En partie basse, le jardin tire parti de l’ensoleillement du sud et reçoit des eaux de ruissellement provenant des toitures. Un large porche met enfin en relation ces lieux avec l’espace de la rue, et donne accès à trois halls qui sont signalés par des vitrages courbes.

Typologie des logements et prolongements extérieurs

Les escaliers, éclairés par des pavés de verre, sont situés aux trois angles de la cour. Cette disposition leur permet de desservir chacun trois ou quatre logements par niveau, et, de ce fait, 85 % des logements disposent de plusieurs orientations. Les séjours sont situés de préférence dans les angles, associés à des prolongements extérieurs d’une profondeur de 2 m. Les logements des niveaux supérieurs sont agrémentés de grandes terrasses (jusqu’à 75 m²), résultant des retraits successifs du plan d’épannelage.

 Matériaux et pérennité de la construction

La recherche de pérennité, à laquelle s’ajoute la volonté de produire une forme monolithique, ont conduit à l’utilisation d’une palette limitée de matériaux. Les parois extérieures sont ainsi traitées en béton blanc autoplaçant. Le but est d’obtenir des surfaces uniformes de qualité sans nécessiter l’usage d’un matériau de parement. L’assise est soulignée par un traitement en béton matricé dont le motif est spécifiquement conçu pour le projet. L’aspect monolithique est renforcé par une unité de tons : les menuiseries sont prévues en bois et aluminium, dans une tonalité proche de celle des gardes-corps en acier thermolaqué et des toitures en zinc naturel. Enfin, certaines loggias reçoivent des vitrages pivotants-rabattants, leur fermeture permettant de créer des jardins d’hiver. Ces espaces favorisent ainsi l’intimité des habitants et participent dans le même temps à l’inertie thermique du bâtiment.

 

Agence d’architecture Vincen Cornu

 

 

retour

Actualités
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com