Accueil / Les projets / Construire / Requalification des parcs d’activités communautaires de la Communauté Paris-Saclay

Requalification des parcs d’activités communautaires

de la Communauté Paris-Saclay


Le contexte

La Communauté Paris-Saclay, dans le périmètre de l’ancienne CAEE, regroupe les communes de Ballainvilliers, Champlan, Chilly Mazarin, Epinay sur Orge, la Ville du Bois, Linas, Longjumeau, Marcoussis, Massy, Montléry, Nozay, Saulx les Chartreux et Villebon sur Yvette et Villejust. Elle détient la compétence « développement économique ». A ce titre, elle souhaite promouvoir l’attractivité de son territoire et accroitre la richesse collective par un développement économique.

Ce développement économique doit s’appuyer tant sur la qualité et le dynamisme des sites d’implantation d’entreprises que sur un ensemble d’outils au service de politiques sectorielles en faveur de la vitalité économique communautaire.

 

 

Par délibération en date du 17 décembre 2008, la Communauté Paris-Saclay s’est prononcée sur l’intérêt communautaire des Zones d’Activités Économiques et Commerciales d’une superficie supérieure ou égale à 5 hectares ce qui représente 8 ZAE.

Les ZAE implantées sur le territoire de la Communauté Paris-Saclay sont relativement anciennes (années 60-70) et sont marquées par certains dysfonctionnements :

  • Un traitement urbain et un environnement peu qualitatifs à l’image de voiries globalement en mauvais état tout comme le mobilier, l’éclairage public et les réseaux ;
  • Des problèmes récurrents posés par une signalétique insuffisante et doublés de conditions d’accessibilité souvent difficiles qui posent des difficultés de lisibilité et d’identité ;
  • Un traitement des dessertes, du stationnement et les livraisons souvent approximatifs ;
  • Une absence de structure(s) de gestion homogène(s) ;
  • Une inadéquation entre l’offre (grandes surfaces d’entrepôts logistique) et la demande (petites surfaces pour des services aux entreprises) ;
  • Des activités faiblement  pourvoyeuses d’emplois, mais consommatrices d’espaces.

La conjonction de ces éléments justifie une intervention lourde sur ces ZAE.

Les ambitions, les objectifs poursuivis et le programme

Ainsi, un vaste projet de requalification des ZAE a t il été défini en distinguant :

  • La requalification de la ZAE de la Vigne aux Loups (170 hectares), répartie sur les communes de Chilly-Mazarin, Longjumeau et Champlan. Ce parc d’activités de 340 entreprises représentant plus de 4300 emplois et le 3e parc d’activités de l’Essonne.
  • La requalification des autres ZAE communautaires : ZAE les Frênes (Ballainvilliers); ZAE la Butte aux Bergers (Chilly Mazarin); ZAE Le Moulin à Vent (Chilly Mazarin); ZAE le Pérou (MASSY); ZAE Massy-Europe (ex- la Bonde à Massy); ZAE les Dévodes (Saulx les Charteux);  et ZAE du Fond des Prés (Marcoussis).

S’agissant de la ZAE de la Vigne aux loups, cette dernière se trouve sur l’axe stratégique Saclay-Massy-Orly. L’inscription de ce territoire dans la dynamique de cet axe passe par son positionnement, sa desserte mais également par le renforcement et son identité. L’objectif est d’améliorer sa visibilité dans un contexte fortement concurrentiel.

Ce parc d’activités accueille des entreprises dynamiques, notamment Sanofi, Bouygues Construction, Delanchy…

 

Téléchargez le journal « Parcinfos » de la ZAE Vigne-aux-loups (Juin 2014)

Téléchargez le journal « Parcinfos » de la ZAE Vigne-aux-loups (Septembre 2015)

Téléchargez le journal « Parcinfos de la ZAE Vigne-aux-loups (Mai 2016)

Rue Blaise Pascal / Rue Victor Hugo – Paysagiste P. Hamelin

Le projet de requalification compte trois types d’actions pour gérer l’existant et conserver les entreprises implantées, tout en étant en situation d’en attirer de nouvelles :

  • Requalifier les aménagements en améliorant les accès, en rénovant la signalisation, déjalonnement et d’adressage de la requalification des voiries, la sécurisation des déplacement en mode doux, la gestion du stationnement, l’amélioration du paysagement et la reprise des réseaux permettant ainsi une forte amélioration de l’image du site.
  • Faciliter le renouvellement de l’offre en faisant émerger des locaux d’activités de plus petite taille, alternative aux grands bâtiments logistiques permettant ainsi une accélération de la montée en gamme des ZAE ;
  • Développer les relations entre les entreprises elles mêmes et avec la collectivité  notamment pour avoir la capacité d’agir rapidement sur les locaux vacants, soit pour faciliter leur commercialisation, soit pour amorcer le renouvellement de l’offre immobilière par des opérations de réhabilitation ou de démolition-reconstruction visant à créer une offre nouvelle en direction des PME-PMI.

Les principaux éléments du programme sont les suivants :

  • Mise en place d’une structure d’animation et de gestion des parcs d’activités dans le cadre d’un système de management environnemental ;
  • L’introduction d’une nouvelle offre immobilière complémentaire aux produits déjà existants et instauration de périmètres d’études ;
  • Réalisation de travaux de signalétique, terrassements, voiries, éclairage public, paysagement (développement de la trame verte et bleue sur l’axe Est-Ouest, amélioration de la qualité visuelle des franges urbaines), mobilier urbain communautaire et assainissement EU et EP (limitation des risques de pollution et des débordements en aval) le tout pour un montant estimé de 20,4 M euros HT.

Route de Longjumeau – Paysagiste: P. Hamelin

 

L’ensemble de ces travaux de requalification conduit à des mutations foncières notamment en vue de réaliser les bassins de rétention.

 

S’agissant des autres ZAE communautaires, le programme consiste dans la remise à niveau des voiries ainsi que des travaux de signalétique. Ce programme conduit à des travaux estimés à 3,4 M euros HT.

 

 

Missions de PARIS SUD AMÉNAGEMENT

 

PARIS SUD AMÉNAGEMENT est le mandataire pour la réalisation du programme des aménagements et équipements sur l’ensemble des ZAE soit une opération de 23,8 M euros HT.


Les spécificités de cette mission sont les suivantes 
:

  • La gestion d’un nombre important d’acteurs : outre les représentants de la Communauté Paris-Saclay (ex CAEE), l’équipe de PARIS SUD AMÉNAGEMENT est en relation directe avec les services techniques et les élus de chaque ville. PARIS SUD AMÉNAGEMENT constitue ainsi « un relais d’échange auprès des villes concernées ».
  • La gestion de travaux dans des sites occupés nécessitant information et concertation à tous les stades de l’opération avec l’ensemble des entreprises riveraines présentes dans ces parcs d’activités.
  • La contrainte de délais importante liée à l’obtention de financement conduisant à un début des travaux dans les deux ans de la signature du contrat de partenariat soit en 2012 et la réalisation du programme court terme/moyen terme dans un délai de 5 ans. Cette contrainte est renforcée par l’importance du programme de travaux à réaliser.
  • L’inscription de l’opération dans une démarche de management environnemental conduisant à un travail étroit avec l’assistant au maître d’ouvrage de la Communauté d’Agglomération.

 

les PRINCIPALES Étapes

2011 : Choix des équipes de maîtrise d’œuvre

2012 : Études et choix des entreprises

2012-2015: Travaux sur ZAE Multisites

2012-2017 : Travaux en plusieurs phases sur ZAE Vignes-aux-Loups

2017-2019: Négociation foncières

2020 : Livraison des derniers aménagements

les intervenants

Maître d’ouvrage : Communauté Paris-Saclay

Maître d’ouvrage délégué : PARIS SUD AMÉNAGEMENT (chargé d’opérations: P. SCHEEPERS)

Équipes de maîtrise d’œuvre :
ZAE multi-sites:
SETU (BET VRD)
ZAE de la Vigne aux loups :
P. HAMELIN (paysagiste) – EGIS Conseil (BET VRD)

Signalétique multisites (maître d’oeuvre): P. Lagay

Géomètre : PROGEXIAL

 

 

retour