Accueil / Actualités / Clap de fin : la résidence sénior apporte la dernière pièce d’un programme multi-générationnel développé à Massy-Atlantis

Nos actualités

L’ouverture de la résidence Senior sonne l’arrivée des derniers usagers du complexe pluri-générationnel, la mixant à la fois avec des logements en accession (47), étudiants  (93 chambres) et une crèche (55 berceaux). Cette opération innovante est réalisée conjointement par La Générale de Promotion et Résid’études.

Les deux bâtiments composant la résidence sont séparés d’une faille et assurés conjointement par les agences d’architecture MAAST et Opéra dans l’ambition de générer une synergie sur les sujets programmatiques et également architecturaux. Ceci en signant l’ensemble d’une écriture sobre aux tonalités de blanc et de verre qui viennent se décliner plus spécifiquement pour chaque bâtiment. C’est le socle qui exprime tout l’enjeu programmatique, en ce qu’il réunit et rassemble plusieurs fonctions, essences de ce projet. Ainsi ce rez de chaussée est une réelle extension de la rue, en étant largement ouvert.

Au-delà des enjeux sociaux qui fondent la programmation innovante du projet, le contexte urbain est également crucial. Situé dans le quartier Massy-Atlantis, le long de la rue Emile Baudot et à la limite Sud-Ouest de la ZAC Ampère, le projet a donc pour grande responsabilité de « finir » la structuration du quartier. Pour répondre à cet impératif urbain, le parti-pris architectural fort est celui de dialoguer avec les deux paysages aux ambiances et enjeux différents que sont l’intérieur d’îlot et le boulevard urbain au Sud, qui préfigurera la transformation prochaine de la rue Baudot. Ainsi ces bâtiments se veulent « écrins », et sont prolongés au Nord de bâtiments plus bas. Ces bâtiments branchés sont qualifiés de « satellites » et viennent qualifier les cœurs d’îlots en reprenant la forme forte du « peigne ». Au-delà de ces principes identitaires pour l’ensemble, les bâtiments s’identifient ensuite singulièrement :

 

Une Résidence destinée à la fois aux Seniors et aux étudiants – Opéra architectes

Accueillant deux générations dans un esprit de cohésion, le bâtiment est construit sur le concept urbain « recto verso », il offre ainsi deux façades distinctes.

Sur le boulevard, la façade chercher à protéger sans toutefois se refermer, elle participe au rythme de la ville, alternant des loggias en creux dans une organisation rigoureuse. Sa matérialité se veut blanche et captant la lumière. La façade intérieure, quant à elle, est générée par la rencontre entre les satellites qui contiennent les chambres étudiantes et le bâtiment écrin : ainsi naissent les espaces de rencontres. Dès lors, un jeu fin est attribué au poteau qui s’exprime et devient guide dans le jardin intérieur. Cette trame rythmant la façade au RDC des parties « branchées » se décline ensuite dans les étages supérieurs.

 

Un habitat collectif et une crèche – Maast architecture

Pour l’autre bâtiment, se composant de logements en accession et d’une crèche en rez de chaussée, les grands principes se déclinent. Le concept « recto verso » s’exprime pour ce projet avec une première façade claire, blanche et satinée qui joue sur le reflet et le mouvement : c’est la façade animant l’espace public. Elle reprend d’ailleurs la typologie tripartite des façades faubouriennes, avec un soubassement irisé, un couronnement plus léger et en retrait, ainsi qu’un corps courant agrémenté de loggias traitées en creux. Cette composition traditionnelle est une manière habile de modeler et affiner la silhouette de l’édifice. En jouant sur le contraste, l’autre façade « verso » s’ouvrant sur le jardin se veut plus calme, avec une matérialité lisse et mate.

Un patchwork de 4 déclinaisons de façades réunies dans un même ensemble indentitaire

29/12/2020

 

Autres actualités

retour Retour à l'accueil