Accueil / Actualités / « Le bon profil » Ronan Lacroix, le good guy

Nos actualités

« Le bon profil » Ronan Lacroix, le good guy

Celui qu’on a toujours admiré au lycée, c’était le bad guy, celui qui se collait au fond de la classe, faisait des blagues, ou ricanait et intimidait tout le monde. Lui, il avait une aura incroyable, alors que le ringard qui terminait son travail à temps, écoutait le prof et ne ronchonnait jamais, on ne savait même pas qu’il existait.

On ne sait pas quel élève imparfait Ronan a été, mais aujourd’hui c’est celui à côté duquel on a envie de s’asseoir pour prendre un peu de son inspiration en réunion.

Cool, détaché, l’air comme ça de pas s’attarder sur n’importe quel sujet, Ronan est direct, il touche juste au bon niveau et soulève les questions comme si c’était un jeu qui le menait peu à peu à résoudre la plus chouette des énigmes.

Chez PariSudam, on aime toujours les études. On cherche, on questionne, on pivote.

Disons surtout qu’on n’a pas vraiment quitté cette envie de se cultiver, en tous points et à tous âges.

Si c’est avec Ronan, on a déjà pris un peu d’avance…

 

La chance de PariSudam, ce sont ses femmes et ses hommes.

Ceux qui composent l’équipe, des personnalités au parcours personnel fort qui permettent à la société de toujours grandir.

Un peu «intrapreneurs », ils y trouvent l’occasion d’entreprendre parfois ou de développer des briques supplémentaires, en tous cas de contribuer de quelque façon que ce soit à la vie de la société.

 

Ronan appartient à toutes ces catégories.

Il se décrit lui-même comme un « professionnel de la fabrication de la ville », mais le sentiment qu’on a en travaillant avec lui, c’est surtout qu’il la comprend. Avec envergure.

Ronan intervient chez PariSudam à bien des niveaux, mais notamment en tant que responsable du pôle études et stratégie urbaine, une mission qui a été créée avec Georgia Guinault et pour laquelle Ronan a accepté de prolonger la vision.

Acteur de l’équilibre, intensément mais avec mesure. Ce pôle accompagne le développement urbain, au cas par cas, en étudiant les questions auxquelles les collectivités sont confrontées, dans le montage de leurs projets.

Ronan définit les partenaires à solliciter, les actions à entreprendre, y compris juridiques, financières et administratives, de l’ambition à la mise en œuvre de chaque opération de renouvellement urbain, de redynamisation de cœurs de ville, de transformation et valorisation de parcs d’activité, d’intégration à la ville de parcs commerciaux obsolètes rattrapés par la ville.
A travers les études urbaines, son rôle est de crédibiliser les ambitions urbaines et de les rendre réalisables.

Ronan travaille aussi aujourd’hui à la réhabilitation de monuments historiques et à leur programmation économique pour inventer de nouvelles vies à l’existant et attirer une population ciblée et conquise par ces lieux réinvestis.

 

Doublement diplômé avec un Master de l’École Urbaine de Science Po Paris « Cycle d’Urbanisme » et Architecte DPLG de L’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux, c’est le parcours qui lui aura permis cette approche stratégique tout en étant très opérationnel.

Avec le nombre de sujets que Ronan a dans son portefeuille depuis son arrivée, il n’a pas eu le temps de s’acculturer : pourtant, la culture de la société a su trouver résonance aux ambitions portées. Ronan l’a accueillie avec aisance.

 

Pédagogue sans manquer d’ironie, Ronan enseigne à l’école normale supérieure d’architecture de Versailles, en Licence avec Djamel Klouche et Gaëtan Brunet.

Et si vous voulez le suivre sans retourner à l’école, travaillez donc avec lui !

Ronan Lacroix, responsable d’opérations « pôle études urbaines »

 

Autres actualités

retour Retour à l'accueil